A Plée


Articles de cet auteur

mardi 23 juin 2015
par  A Plée

Présentation du village de KANIARA, commune rurale de Lakamané, et du projet 2015/2016 de réalisation d’un aménagement en eau potable (AEP)

Le village de KANIARA, dont la population est de 2 780 habitants, est situé à environ 22 kilomètres de la commune rurale de Lakamané. Le groupement de communes de Lakamané est situé en zone sahélienne à une distance de 350 kilomètres au Nord de Bamako, à environ 80 kilomètres de Diéma. Ce village (...)
lundi 13 avril 2015
par  A Plée

Présentation du village de GORY, commune rurale de Lakamané, et du projet 2015/2016 de réalisation d’un aménagement en eau potable (AEP)

Le village de GORY appelé également SOUCKO-GORY, dont la population est de 1406 habitants, est situé à environ 40 kilomètres à l’est de la commune rurale de Lakamané. Le groupement de communes de Lakamané est situé en zone sahélienne à une distance de 350 kilomètres au Nord de Bamako, à environ 80 (...)
mercredi 17 septembre 2014
par  A Plée

Réunion à Marolles des migrants originaires de 2 villages de la commune de Lakamané

Compte-rendu de la rencontre entre les Amis du Jumelage de Marolles et des migrants des villages de Soucko-Gory et Kaniara


Envoyer un message

Agenda

<<

2018

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Gestion des ressources naturelles : Le bon progrès du cercle de Nioro-du-Sahel

jeudi 15 février

Le cercle de Nioro du Sahel a accueilli, du 8 au 10 février 2018, une mission de supervision des réalisations du Projet de gestion des ressources naturelles et changements climatiques (PGRNCC). La mission était conduite par le conseiller technique du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Seydou Keïta. Il était accompagné de Boureïma Camara, directeur général de l’Agence de l’environnement et du développement durable (AEDD) qui assure la coordination du projet, de Moussa Sissoko, directeur de la Cellule de la planification et de la statistique de l’eau, de l’assainissement et du développement rural et de Moustapha Kanté, préfet du cercle. Situé à l’Est de Nioro, le village de Yéréré fut la première étape de la mission. C’est dans une ambiance festive que la délégation a été accueillie par le maire de la commune, Gagny Diawara. Après avoir souhaité la bienvenue à ses hôtes, il les a conduits sur les différents sites de réalisation. A quelques encablures du village se trouve l’espace d’arboriculture fruitière de Moussa Dembélé que la délégation a visité. Le verger d’une superficie d’un hectare a coûté 2, 7 millions de FCFA avec un apport personnel du bénéficiaire en nature d’une valeur de 271 950 FCFA. suite de l’article ICI

Afrique : les légumes indigènes, une solution contre la faim ?

mercredi 1er novembre 2017

CAMILLE LAVOIX 30/10/2017 Alternatives économiques

« Vraiment, vous n’avez jamais goûté du fonio avant ? Et personne ne connaît en Europe ? Mais vous n’avez pas internet ou quoi ? Ici, on en mange tous ! » Le chauffeur de l’Institut d’Economie rurale à Bamako hésite entre stupeur et ricanements. Il n’arrive pas à croire qu’un aliment aussi basique, et doté en outre de tant d’avantages, soit presque méconnu en dehors du continent. « Le fonio (comme le moringa, le bambara, et des centaines d’autres) est une graine indigène, qualifié par les économistes de « sous-utilisé ». Pourquoi « sous utilisé » alors même que des millions d’Africain plantent ces graines ? Parce que leur potentiel nutritionnel et économique est considérable, mais que leur culture n’est pas ou peu encouragée par les politiques publiques et qu’elles sont ignorées par beaucoup de chercheurs.Lire la suite

Météo Nioro-du-Sahel

samedi 28 octobre 2017

L’Afrique en Solo sur France Inter

jeudi 26 octobre 2017

Soro Solo raconte les Afriques en musique. Société, cultures, traditions, modernités, légendes… On y trouve de tout, même un ami.

Sur le Web : L’Afrique en Solo