Messages d’amitié évènements de novembre 2015 en France et au Mali

lundi 16 novembre 2015
par  JL Gaget
popularité : 100%

Moussa Camara, Président du Conseil de cercle de Nioro-du-Sahel, Chef de file du Réseau DDN Mali

Nous avons suivi avec beaucoup de tristesse les attaques terroristes qui ont fait plusieurs morts à Paris, le vendredi 13 novembre. Nous, acteurs du réseau malien, présentons nos condoléances aux familles des victimes et partageons ces moments douloureux avec tous nos collaborateurs du réseau en France afin de surmonter ces jours endeuillés. Nous exprimons du fond du cœur un prompt rétablissement aux blessés. Nous nous associons par la prière à la peine des familles endeuillées et à la tristesse de tous les Français. Nous sommes déterminés dans la mesure de nos possibilités à combattre avec la plus grande fermeté le terrorisme à travers le monde et de punir les auteurs de ces actes odieux. La France a toujours soutenu le Mali dans sa lutte et empêché l’invasion de notre territoire par des groupes djihadistes/narcotrafiquants de 2012 à nos jours. Les mêmes efforts sont entrepris dans beaucoup d’autres pays du monde pour restaurer la paix et la sécurité au profit du bien-être des populations. Ainsi, ces attaques qui ont eu lieu à Paris contre des populations innocentes dans le but de déstabiliser l’un des garants de la paix mondiale, nous ont profondément touchées. A cet effet, nous réitérons notre engagement à condamner de telles barbaries et nos compassions aux familles des victimes. Nous espérons retrouver le moral afin de poursuivre notre élan de partenariat.

Communiqué du Haut Conseil des Maliens de France

Les barbares et les ennemis de l’Humanité viennent de frapper par les attentats lâches perpétrés à différents endroits, à Paris et à Saint Denis. Au nom de la communauté malienne de France, le Haut Conseil des Maliens de France (HCMF), présente ses condoléances les plus attristées aux familles et proches des victimes. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Le Mali, la France et la communauté internationale sont engagés contre la barbarie et l’obscurantisme. Plus que jamais nous devons rester debout, unis, fraternels et solidaires, face à la barbarie. Plus que jamais, nous devons défendre les valeurs universelles que sont la Liberté, la Fraternité, la Solidarité et la Laïcité. Ils ne feront jamais plier la Liberté. Vive la France, pays des Droits de l’Homme.

Mamadou Diallo, maire de Lakamané

« Condoléances au peuple français à travers le Maire de Marolles-en-Hurepoix suite aux multiples attaques terroristes en France. Toute la population de la commune de Lakamané, le Conseil municipal et le Maire condamnent ces actes barbares et injustifiables qui ont frappé la France. Nos condoléances aux familles des disparus et nos souhaits de prompts rétablissements aux blessés ; notre solidarité au peuple français et à la population de Marolles-en-Hurepoix et aux Amis du Jumelage ; nos souhaits au peuple français de faire l’union sacrée en cette période difficile. Courage, nous ne cédons pas au terrorisme. Nous resterons à vos côtés malgré la distance ». Le Maire de Lakamané, Mamadou Diallo.

Amassagou Dougnon, opticien à l’Institut d’Ophtalmologie Tropicale de Bamako (ancien de l’Institut d’optique de Bures sur Yvette)

Cher ami, En cette douloureuse situation que traverse la France, je te réaffirme ma compassion et tout mon soutien à toi et à ceux qui te sont chers. Soyons ferme et notre engagement vaincra ces fous qui à mon avis ne savent pas ce qu’ils veulent. Nous prions que Dieu vous console et vous renforce davantage en ces moments difficiles. Amitiés, Amassagou

Kassé Sacko, sociologue, bureau d’études malien Groupe AGED/2AEP

Partageant le deuil et la douleur des familles victimes des attentats de Paris, je m’associe à la dénonciation unanime de tous les hommes épris de paix et de justice de ce qui est une abomination inqualifiable. Musulman pratiquant, ma douleur est double de voir tant de vies innocentes arrachées à l’amour de leurs proches et au nom de "la foi". Humiliée, indexée et perplexe, la communauté musulmane peine à relever la tête ! Que récolte-t-elle dans tant de haines labourées en son nom ? Que tous trouvent ici l’expression de ma sympathie et de ma solidarité.

Birama TANGARA, Directeur Régional de la Planification, de la Statistique et de l’Informatique, de l’Aménagement du Territoire et de la Population (DRPSIAP) SEGOU République du Mali

Je suis fou de rage par ce qui est arrivé en France ! Une seule question : pourquoi ? As t ’on le droit d’imposer sa conduite ou son point de vue aux autres ! Je m’associe au peuple français pour dénoncer et souhaiter prompt rétablissement aux blessés ! A ceux qui ont perdu leur vie, vous demeurez toujours dans nos cœurs ! Les illuminés ne vont jamais dominer ce monde ! A bas l’obscurantisme ! Mes amitiés à tous !

Les amis du jumelage de Marolles en Hurepoix au Maire de LakamanéMonsieur le Maire, (20/11)

Nous sommes horrifiés et solidaires avec le peuple malien qui vient de subir une attaque terroriste meurtrière survenue ce matin dans un hôtel de Bamako. Fort heureusement, nos deux pays ont suffisamment de force et de détermination pour mettre en déroute ces assassins qui sans foi ni loi tuent aveuglement des innocents désarmés. C’est tellement facile et lâche d’agir de cette façon. Cette nouvelle épreuve nous rapproche. Nous pensons bien à vous et nos prières vont aux victimes, à leurs familles et au peuple malien. Bien amicalement. La Commission Lakamané des Amis du Jumelage


Agenda

<<

2018

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Gestion des ressources naturelles : Le bon progrès du cercle de Nioro-du-Sahel

jeudi 15 février

Le cercle de Nioro du Sahel a accueilli, du 8 au 10 février 2018, une mission de supervision des réalisations du Projet de gestion des ressources naturelles et changements climatiques (PGRNCC). La mission était conduite par le conseiller technique du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Seydou Keïta. Il était accompagné de Boureïma Camara, directeur général de l’Agence de l’environnement et du développement durable (AEDD) qui assure la coordination du projet, de Moussa Sissoko, directeur de la Cellule de la planification et de la statistique de l’eau, de l’assainissement et du développement rural et de Moustapha Kanté, préfet du cercle. Situé à l’Est de Nioro, le village de Yéréré fut la première étape de la mission. C’est dans une ambiance festive que la délégation a été accueillie par le maire de la commune, Gagny Diawara. Après avoir souhaité la bienvenue à ses hôtes, il les a conduits sur les différents sites de réalisation. A quelques encablures du village se trouve l’espace d’arboriculture fruitière de Moussa Dembélé que la délégation a visité. Le verger d’une superficie d’un hectare a coûté 2, 7 millions de FCFA avec un apport personnel du bénéficiaire en nature d’une valeur de 271 950 FCFA. suite de l’article ICI

Afrique : les légumes indigènes, une solution contre la faim ?

mercredi 1er novembre 2017

CAMILLE LAVOIX 30/10/2017 Alternatives économiques

« Vraiment, vous n’avez jamais goûté du fonio avant ? Et personne ne connaît en Europe ? Mais vous n’avez pas internet ou quoi ? Ici, on en mange tous ! » Le chauffeur de l’Institut d’Economie rurale à Bamako hésite entre stupeur et ricanements. Il n’arrive pas à croire qu’un aliment aussi basique, et doté en outre de tant d’avantages, soit presque méconnu en dehors du continent. « Le fonio (comme le moringa, le bambara, et des centaines d’autres) est une graine indigène, qualifié par les économistes de « sous-utilisé ». Pourquoi « sous utilisé » alors même que des millions d’Africain plantent ces graines ? Parce que leur potentiel nutritionnel et économique est considérable, mais que leur culture n’est pas ou peu encouragée par les politiques publiques et qu’elles sont ignorées par beaucoup de chercheurs.Lire la suite

Elections le 17 décembre

vendredi 13 octobre 2017

Election des conseillers communaux, de cercles et régionaux : Le 17 décembre 2017 aura lieu l’élection des conseillers communaux dans les 59 communes des régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal qui n’ont pas pu voter le 20 novembre 2016, en raison du climat sécuritaire . A la même date aura lieu l’élection des conseillers de cercles et des régions (Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal) ainsi que du district de Bamako. Le couplage de ces scrutins, selon le gouvernement, permettra notamment de réduire le coût et évitera de convoquer plusieurs fois de suite le même corps électoral.La campagne é aura lieu du vendredi 1er au vendredi 15 décembre 2017. Pour la première fois les conseillers de cercle, de région et du district de Bamako seront élus au suffrage universel direct.

Insécurité alimentaire et malnutrition : les bons points du PLlAM à Nara et à Nioro du Sahel

samedi 1er octobre 2016

Avec un taux d’exécution global de 78,55 %, le Programme conjoint de Lutte contre l’Insécurité Alimentaire et la Malnutrition (PLIAM) peut se targuer désormais d’avoir servi à quelque chose dans ses zones d’intervention, les cercles de Nara et de Nioro du Sahel. Le programme, qui tire vers la fin de sa première phase, a enregistré au cours de celle-ci des acquis très encourageants. A titre d’exemple, sur 42 investissements structurants prévu, 37 ont été réalisés au 30 Juin 2016, pour un montant global de 1,952 milliard de FCFA. 11 747 mutualistes ont bénéficié de soins de santé à travers les centres conventionnés, 86 % des femmes enceintes ont effectué des Consultations Prénatales au cours de leur grossesse et le taux de guérison de malnutris aigus modérés par an pour les adhérents pris en charge au niveau des CSCOM a bien augmenté. 92 % des enfants de moins de 5 ans dorment désormais sous moustiquaire imprégnées. Autres résultats, l’appui à 76 Unions de Banques de céréales pour 9 900 membres, qui disposent d’une opportunité de ravitaillement pendant la soudure, 17 Banques d’Aliment Bétail qui ont augmenté et / ou disposent de fonds de développement, 600 ménages vulnérables qui ont amélioré leur capacité de résilience face aux chocs et 185 organisations de Producteurs qui ont eu accès aux services des Structures Techniques. Enfin, 103 ouvrages hydrauliques réalisés ou réhabilités ont permis de desservir 44 000 Bénéficiaires .... Yaya Samaké Source : 22 Septembre En savoir plus sur http://maliactu.net/mali-insecurite...