Expo artistes maliens

mercredi 10 décembre 2008
par  A Plée
popularité : 1%

Le Conseil Général de l’Essonne, Essonne-Sahel, et le réseau des partenariats et jumelages avec les cercles de Diéma, Douentza, et Nioro-du-Sahel, au Mali, vous invitent à découvrir les oeuvres de

Amahiguere Dolo, sculpteur et Ismaël Diabaté, peintre.

JPEG - 26.9 ko
Amahiguere Dolo

Amahiguere Dolo est sculpteur, malien et dogon. Comme toute son ethnie, il croit en une cosmogonie complexe. Il est animiste. Il attribue une âme à chaque animal, à chaque phénomène naturel et à chaque matière comme le bois.
Comment concilier un travail vital de création avec les tabous inhérents à sa communauté à laquelle Dolo reste très attaché ? Loin de se laisser écraser par le poids des choses, Amahiguere les intègre, à sa manière, à sa démarche artistique.
« D’autres fois, il intervient très peu sur la racine, jouant avec sa forme. Alors l’oeuvre de Dolo apparaît à la fois nourrie de la tradition Dogon et extrêmement contemporaine, comme s’il fallait à cette culture mise à mal par la modernité, la transgression d’un homme afin qu’elle poursuive son évolution vers un art esthétique sans singer. »
Olivier Céna, journaliste à Télérama, pour les Editions de l’oeil.
Qualifier ses créations d’abstraites ou de figuratives n’a pas de sens pour le sculpteur qui juge cette question sans fondement. « Dans la nature, chaque élément à une part d’abstrait. Un artiste qu’il se définisse comme abstrait ou figuratif, montre ce que lui dicte sa vision. Mais chacun peut exercer sur l’oeuvre son propre regard et, finalement, y voir autre chose. Cette vérité est présente partout dans la nature, qui recèle une part de visible et d’invisible. Lorsque j’étais dans les Landes, les gens voyaient la forêt. Un animiste, comme moi, la regarde, mais perçoit en même temps les esprits qui l’ont créé. Cette vérité s’applique à mes sculptures . Chacun les transforme selon sa propre vision ».

JPEG - 13.6 ko
Rouge - Ismael Diabaté

Ismaël Diabate, doyen des plasticiens maliens, a une renommée internationale. Ses tableaux sont comme des guides de vie qui nous rappellent les valeurs fondamentales des sociétés traditionnelles tout en les adaptant à nos réalités contemporaines.
L’exposition présente deux aspects de son oeuvre. Le bogolan contemporain et les tableaux d’acrylique.
Le bogolan (du bambara bogo=terre ; lan =le résultat de) est une technique de teinture traditionnelle à base d’argile sur toile de coton naturel. Ismaël Diabate a adapté cette technique à sa création soit en formant des motifs géométriques, inspirés des idéogrammes des écritures bambara ou dogon, soit en projetant librement la terre avec des gestes amples. « J’utilise les signes sacrés bambaras pour leur plasticité d’abord. Au-delà de cela, si quelqu’un veut s’intéresser aux sens réels des signes, il se rendra compte qu’il y a derrière tout un monde. Le signe ne constitue pas le sujet principal du tableau mais il participe à la composition. »
Nous les verrons aussi dans ses tableaux à l’acrylique « Les Rouges ». L’artiste mène des recherches autour de cette couleur depuis des années et a su dompter son impertinence.
« Il faut absolument arriver à faire la fusion de l’Afrique d’hier et l’Afrique d’aujourd’hui et c’est un de mes rôles en tant que plasticien de la première heure. Nous sommes à la charnière entre l’Afrique traditionnelle et le monde contemporain…Je ne peux échapper à cette double attirance et cela se ressent dans mon travail. Si on ne lit pas mon travail avec cette double vision on aura du mal à comprendre ce que je fais. »

Dates Collectivités françaises Communes partenaires au Mali Lieu
du 15 au 23 octobre 2010 Draveil Sandaré
les 6 et 7 novembre 2010 Cerny Gandamia Salle Delaporte
du 12 au 21 novembre 2010 Yerres Simby Salle André Malraux
du 26 novembre au 5 décembre 2010 Chilly-Mazarin Diéma Salle des expo
du 7 au 16 décembre 2010 Bures-sur-Yvette Koréra-Koré Centre culturel Marcel Pagnol
du 08 au 22 janvier 2011 Conseil général de l’Essonne Conseils de cercle de Diéma, Douentza et Nioro CRESI
du 3 au 13 février 2011 Draveil Sandaré Château de Villiers
mars 2011 (dates à définir) Briis-sous-forges Koubewel-Koundia

Documents joints

Affiche Expo
Affiche Expo

Portfolio

La foule - Ismael Diabaté Bogolan - Ismael Diabaté Amahiguere Dolo Invitation expo Affiche expo JPEG - 18.8 ko

Agenda

<<

2018

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

L’Afrique en Solo sur France Inter

jeudi 26 octobre 2017

Soro Solo raconte les Afriques en musique. Société, cultures, traditions, modernités, légendes… On y trouve de tout, même un ami.

Sur le Web : L’Afrique en Solo

Nouvelle brève

mercredi 12 octobre 2011

Pour connaitre toutes l’actualité culturelle rendez vous sur http://www.africultures.com